Sylvie et Paul accueillent des réfugiés le week-end : « au début, on a peur »

Photo migraction 59. Des jeunes accueillis un week end, qui s'essayent à l'accordéon.


Par Pauline Moyer. Vous hésitez à vous lancer dans l’hébergement d’exilés? Sylvie et Paul, un couple de travailleurs sociaux, ont rejoint Migraction59, un collectif qui propose des hébergements d’exilés des camps de Calais/ Grande Synthe le temps d’un week end. Ils ont mis du temps avant de se décider à rejoindre ce mouvement en mai 2021. Ils parlent
d’ailleurs d’un réel cheminement.

D’abord en tant que chauffeur.e.

« Au début, on a peur, on se dit qu’un week-end, ce n’est pas rien », témoigne Paul.  » c’est évidemment compliqué de savoir où sont nos limites ».Ils ont d’abord commencé comme chauffeurs avant d’héberger à leur tour. Le collectif les laisse complètement libres de s’organiser. Un tableau est mis en place dès le lundi, et chaque famille volontaire s’inscrit en tant qu’hébergeur ou chauffeur. Certains se chargent de la répartition. Pendant le week-end, quelques évènements sont organisés, comme de grands pique-niques ou des restaurants avec toutes les familles.

Des formations

A cela s’ajoutent des formations, proposées le samedi, pour comprendre ce qu’est l’engagement. « On se sent faire partie du réseau, et c’est une réelle ressource même pour ceux qui débutent »., explique Paul. Sur le groupe Facebook où se fait toute l’organisation, beaucoup s’envoient des messages et des photos. « Cela crée une dynamique, et ça donne des idées d’activités à faire avec les jeunes hébergés, comme regarder des matchs de foot. »
Sylvie et Paul agissent aux côtés de Migraction59 en général une fois par mois. Au final, ils
espèrent donner aux jeunes qu’ils accueillent « de la force pour continuer leur voyage ». Une
action militante et humanitaire. Paul prend le temps de réfléchir au sens de leur engagement: « en fait, on veut remettre de l’humain dans une politique inhumaine ».

A lire aussi pour en savoir plus sur Migraction59 : héberger des exilés le temps d’un week-end

Partager :